ISSN 2269-5141

Accueil > Regards croisés > Vincent Descombes, Charles Lamore : Dernières nouvelles du moi

Vincent Descombes, Charles Lamore : Dernières nouvelles du moi

mercredi 11 février 2009

« À notre avis, il s’agit de reconnaître qu’on se trouve déjà engagé dans le monde, par le fait même de croire ou désirer des choses, avant d’accéder à une connaissance quelconque de sa vie mentale. Un peu plus loin, il est vrai, nous tombons en désaccord. Car je suis convaincu, à la différence de Descombes, qu’il y a bien un rapport à soi constitutif du sujet (ou du moi, comme je préfère dire), seulement qu’il est de nature pratique ou mieux normative, non cognitive. » (C. Larmore)

La philosophie du sujet a été l’un des piliers de la philosophie moderne et elle s’est concentrée, essentiellement depuis Descartes, autour de l’idée selon laquelle le rapport primordial que nous entretenons au monde et à nous-mêmes relève de la connaissance. Le débat entre Vincent Descombes et Charles Larmore naît d’une confrontation des leçons différentes qu’ils tirent d’un commun renversement de ce modèle de la philosophie classique du sujet.

Voir en ligne : http://www.puf.com/wiki/Quadrige:De...

SPIP | Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception, réalisation et design : Jean-Baptiste Bourgoin