ISSN 2269-5141 Qui sommes-nous ?  Mentions légales

Accueil > Philosophie Politique > Jacques Ellul : L’illusion politique

Jacques Ellul : L’illusion politique

dimanche 10 février 2019

Nouvelle édition en 2018
Préface : Daniel Compagnon
Dans la société occidentale, le verbalisme politique exprime une double illusion, en même temps qu’il lui donne naissance. Nous assistons au développement de l’illusion de l’homme politique qui croit maîtriser la machine de l’État, qui croit prendre des décisions politiques toujours efficaces, alors qu’il se trouve de plus en plus impuissant en face de la rigueur croissante des appareils étatiques.
Or, cette impuissance de l’homme politique est voilée précisément par la puissance et l’efficacité des moyens d’action de l’État qui interviennent toujours plus profondément et exactement dans la vie de la nation, et dans celle des citoyens. Mais l’homme politique, fût-il dictateur, n’a finalement aucune maîtrise de ces moyens. Réciproquement, paraît l’illusion du citoyen, qui, vivant encore sur l’idéologie de la souveraineté populaire et des constitutions démocratiques, croit pouvoir contrôler la politique, l’orienter, participer à la fonction politique, alors que tout au plus il peut contrôler des hommes politiques sans pouvoir réel – et s’engage, sur cette double illusion, un dialogue d’impuissants.
Dans cette difficile situation, n’y a-t-il aucun remède ? S’il en existait un, il serait, en tout cas, à la fois humble et héroïque.
La petite vermillon (n° 214)
Paru le 07/06/2018
Genres : Essais et documents - La Petite Vermillon

Voir en ligne :

SPIP | Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception, réalisation et design : Jean-Baptiste Bourgoin