ISSN 2269-5141 Qui sommes-nous ?  Mentions légales

Accueil > Histoire de la Philosophie > Clément Bertot (coord.) : Visages de la pensée ibérique

Clément Bertot (coord.) : Visages de la pensée ibérique

mardi 1er mai 2018

Ont collaboré à ce volume : J. M. Chávez, L. Coimbra, C. Del Mastro, M. Dupuis, G. Fabry, Ph. Forget, L. Garcia, M. Mestre Zaragozá, F. Mujica, A. Oïffer-Bomsel, Cl.-R. Samama, M. Silva Rojas, J. Wiesse

Sous l’expression de « pensée ibérique », on doit comprendre plusieurs visages, l’hispanique, le lusitanien ainsi que le latino-américain. Remontant à l’âge médiéval et formant une grande tradition, cette pensée reste pourtant insuffisamment connue, voire négligée par les milieux universitaires. Elle a donc suscité peu de travaux de recherche ou de réflexion d’ordre philosophique.
Le présent numéro de L’Art du Comprendre entreprend d’éclairer l’univers philosophique ibérique, sans pour autant prétendre en fournir une quelconque somme ou en présenter une vision exhaustive. Il s’est plutôt agi, à travers quelques auteurs importants, anciens ou contemporains, de faire ressortir des problématiques transversales ou des spécificités.
Résistant le plus souvent aux visées théoriques et abstraites de la tradition académique occidentale, la philosophie ibérique traite d’abord de la situation de l’homme dans le monde. Imprégnée d’héritages religieux, ou dans une tension créatrice avec ceux-ci, elle parle d’un sujet aux prises avec l’existence, ses chemins, ses aspirations ou ses illusions. Du coup, entre – tenant une certaine distance avec la modernité abstraite, elle aurait du mal à faire siennes les questions de notre mondialité technique et sociale. Sans doute est-ce là le prix que la pensée ibérique doit payer pour être restée liée et fidèle à l’humanisme des Lettres. Avec, entre autres, Lulle, Vives, Cervantès, Unamuno, ou des poètes comme Machado, Pessoa, Zambrano, etc., la pensée ibérique s’est, en effet, nourrie de la chair des mots, de l’énigme des signes, pour concevoir les rapports de l’homme au monde, à autrui et à soi-même. Elle a alors osé la lecture d’un réel ébranlé par les forces de l’imaginaire ; l’immortel Quichotte en porte la figure emblématique.
L’orientation générale de cette pensée formerait ainsi un univers singulier où l’épreuve vitale de l’existence, une spiritualité concrète, la poésie de l’âme et les enjeux passionnés du monde travailleraient à rejoindre et soutenir le génie créateur des caractères et des peuples.

L’Art du comprendre - L’Art du comprendre, 25 (2018)
256 pages - 14 × 22,5 cm
ISBN 979-10-92993-03-5 - avril 2018

Voir en ligne :

SPIP | Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Conception, réalisation et design : Jean-Baptiste Bourgoin